C’est avec grand plaisir que Sporobole accueille, en résidence de recherche et création, l’artiste Montréalais Steve Bates du 7 septembre au 28 septembre. La résidence est un prémisse à l’exposition de l’artiste qui se tiendra dans la galerie de Sporobole du 28 septembre au 24 novembre 2017.

PERFORMANCE SONORE ET VERNISSAGE / 28 SEPTEMBRE

//////

DESCRIPTION DU PROJET

Black Seas, un projet de performance multimédia en cours, évolue sous l’influence d’expériences historiques et contemporaines d’hallucinations auditives. Il porte sur l’écoute ; sur le fait d’écouter politiquement, socialement, biologiquement, psychologiquement, historiquement et psychoacoustiquement. Il porte sur l’écoute étrange ; une écoute, décrite par Mark Fisher dans ses théories inspirées de Lovecraft sur l’étrange et l’inquiétant, qui réunit deux mondes : l’externe et l’interne. Une écoute étrange, c’est une écoute qui « va au-delà de la perception, de la cognition et de l’expérience normales. »

Black Seas intègre l’horreur et la fiction étrange, le cinéma, les études musicales et sonores, l’histoire médicale, les sciences cognitives, la psychiatrie, les revues de parapsychologie du XIXe siècle, la théorie des télécommunications, le mysticisme, la philosophie, la religion et divers récits. L’œuvre est traversée d’extase, de terreur et de banalité.

Black Seas examine les zones grises entre l’hallucination et le seuil de ce qui est bien ou mal entendu. Lorsqu’on tend l’oreille très, très attentivement, il se passe des choses étranges. Dans un film d’horreur, c’est souvent à ce moment-là que tout bascule – quand quelque chose se fait entendre.

Pour mon projet à Sporobole, j’utiliserai les différents éléments sonores, radiophoniques, vidéographiques et imprimés de Black Seas. Ce travail expérimental et fluctuant sera présenté dans l’espace de la galerie. Steve Bates

– Fisher, Mark. The Weird and the Eerie. Londres : Repeater Books. 2017.

 

Steve Bates remercie le Conseil des arts du Canada pour le support financier.

CCFA_CMYK_black_e