KEVIN GIRONNAY

Exposition

Dans l'air

28.09 — 26.10 / 2018

Projet d’installation intéractive et générative pour Sporobole

/ Le projet

Accorder la musique à son contexte.

À l’aide d’un programme qui extrait les données météorologiques de Sherbrooke, la musique générée retrouve ses paramètres (durée, hauteur, intensité, timbre, etc…) modifiés par les paramètres météorologiques : une sorte de mapping venant de l’air.

Un autre paramètre qui modifie la musique est l’heure : l’avancement de la journée présente des tableaux différents qui sont les canevas sur lesquels les paramètres tirés de l’air viennent influer.

Alors, une tempête au matin fait sonner la vitrine sonore différemment qu’une tempête à la tombée de la nuit, tout comme un matin ensoleillé doit «sonner» différemment d’une fin d’après-midi ensoleillée. De la même manière, la musique peut très bien se voir changée si elle évolue pendant un jour de semaine ou un jour de fin de semaine : un lundi n’aura jamais la même saveur qu’un dimanche !

La nature des sons est à la fois des sons microphoniques, voire même anecdotiques, et des sons électroniques. Je recherche cette alliance, en plus de la corrélation entre la musique et la météo / l’heure, afin de donner un caractère plus humain à une musique qui, comme nous, subit les aléas de la journée, de la météo et du temps qui défile.

Le but est réellement de créer une installation proposant une musique en accord avec l’environnement direct, son contexte précis. En addition au côté conceptuel de cette installation, j’aimerais engager la population environnante, lui donnant peut-être l’envie de venir écouter quelle serait la musique pendant un jour particulièrement chaud, particulièrement froid, particulièrement humide, ou pendant un orage.

– Kevin Gironnay

/ Biographie

Né en 1989, vivant à Montréal. Kevin Gironnay crée de la musique acousmatique et mixte, il produit de la musique pour des installations, des vidéos et de la danse, et se produit dans des projets de musiques improvisées, en solo ou en collaboration.

Son travail se focalise sur le domptage d’éléments chaotiques pour en faire devenir musique, en utilisant des processus concrets et/ou conceptuels. D’où son amour pour l’improvisation. Sa musique est teintée de son intérêt pour le modelage d’idées musicales dans les domaines de la micro- et macro-forme. D’où son amour de la composition.

Ingénieur du son et adorateur de l’art radiophonique, sa relation avec le son comme médium artistique est un mariage heureux, toujours rempli de vives passions et d’éblouissements quotidiens. Le son est le principal matériau de son travail, et la musicalité son objectif artistique.

Finissant sa maîtrise de composition sous la direction de Nicolas Bernier, il a aussi été influencé par les enseignements de Christine Groult, Horacio Vaggione, Denis Dufour, Jacopo Baboni Schilingi, Lorenzo Bianchi et Giacomo Platini. Sa musique a été jouée au Canada, en Chine, aux États-Unis, et un peu partout en Europe. Son travail de compositeur est notamment soutenu par l’Ensemble de Musique Intéractive (EMI). Il est membre actif, depuis 2012, du collectif Unmapped, dédié à l’improvisation électroacoustique. Il a fondé en 2016, l’Ensemble ILÉA, un groupe d’improvisation mixte, alliant instruments acoustiques et électroniques.