t

RÉSIDENCE DE CRÉATION VITRINE SONORE : ESTELLE SCHORPP

Exposition

RÉSIDENCE DE CRÉATION / VITRINE SONORE

Estelle Schorpp

18.05 — 01.06 / 2020

Finissant à la maîtrise en composition et création sonore de l’Université de Montréal, Estelle Schorpp s’est vu offrir une résidence d’artiste de deux semaines à Sporobole centre en art actuel.

18.05 – 01.06/2020

// Les fils dorés //

La source inspirante de ce projet est un extrait du livre Le promeneur écoutant (1993) de Michel Chion, dans lequel il observe que les cloches ne résonnent plus en ville, dans la rumeur incessante de la circulation « qui noie dans son flot boueux, comme les souvenirs d’une fête, les fines résonances et les notes dorées descendues des clochers. » Les fils dorés est une composition algorithmique dont les seuls matériaux sonores utilisés sont des composantes spectrales de sons de cloches. L’esthétique générale de cette pièce est une esthétique du « presqu’inaudible » (Max Neuhaus, Les pianos ne poussent pas sur les arbres, 2019), pensé pour le lieu de passage qu’est la rue. La structure se construit autour de la variation de deux thèmes qui s’alternent à chaque changement d’heure lorsque les cloches d’église sonnent. Le premier thème laisse entendre des lignes de sinus qui s’entremêlent et se déploient, formant un espace diffus et continu. Le deuxième thème est quant à lui constitué de sons brefs formant un ensemble de points sonores qui ponctuent l’espace. Cette pièce se déploie lentement dans le temps et dans l’espace et joue avec le seuil de perception. Les fines résonances s’intègrent subtilement et plausiblement dans l’environnement sonore de la rue. Mon intention artistique est de questionner (sans imposer) notre rapport avec l’environnement sonore dans lequel nous évoluons chaque jour : l’attention que nous lui prêtons et la place que nous y occupons.

– Estelle Schorpp

Biographie

Estelle Schorpp (1994, France) obtient son Diplôme National Supérieur D’arts Plastiques en juin 2018 aux Beaux-Arts de Paris. Elle étudie présentement à la maîtrise en composition et création sonore à l’Université de Montréal. Son travail hétéroclite touche à la fois à l’installation sonore, à la composition électroacoustique, à l’écrit et à la performance. Récemment, elle explore le potentiel des systèmes algorithmiques à travers des installations sonores autonomes.

 

soundcloud.com/estelle-schorpp