Résidence de production en réalité virtuelle

( titre à venir )

Le parcours artistique de Caroline Gagné est fondé sur une sensibilité aux lieux qu’elle explore. D’un œil critique, elle examine notre rapport à ce qui nous entoure. Pour son projet de résidence, elle propose la création d’une situation évolutive qui commande une attitude d’observation et d’attention, une disposition d’écoute. Pour ce faire, elle entend convier le visiteur à perturber un écosystème en équilibre, qui prend la forme ici d’une oeuvre interactive créée à partir des technologies de la réalité virtuelle et de la spatialisation sonore 3D. Ainsi, en mettant de l’avant l’opposition entre présence réelle et présence virtuelle, Gagné espère problématiser d’une manière poétique la présence de l’être humain dans son environnement, considérant les impacts irréversibles que l’on connaît aujourd’hui à cette présence.

« Ce qui m’a frappée quand j’ai expérimenté la réalité virtuelle, c’est l’impression que le corps devient un espace vide : il existe bel et bien et voit autour de lui ce qu’il lui est proposé de voir, mais reste effacé. Cette situation m’a fait prendre conscience d’un aspect important et récurrent de mon travail, d’un angle que je n’avais jamais examiné explicitement auparavant, celui de la présence pourtant intrinsèque à l’utilisation de l’interactivité et du son dans mes installations. » – Caroline Gagné

 

L’artiste remercie le Conseil des arts et des lettres du Québec pour son soutien financier.