t

FRANÇOIS QUÉVILLON /

Exposition

FRANÇOIS QUÉVILLON

BétaLab1118

05.11 — 24.11 / 2018

Vernissage le 16 Novembre 2018 – 5 à 7

François Quévillon a été le premier artiste en résidence à Sporobole dans le cadre de son programme de résidence de recherche-création alliant arts, sciences pures, sciences humaines et technologies. Sa résidence s’est déroulée en deux temps en 2014 et 2015. Il a tout d’abord rencontré des groupes de recherche de l’Université de Sherbrooke et du 3IT (Institut interdisciplinaire d’innovation technologique) afin de les informer du programme et d’évaluer les collaborations possibles. Suite à cette période, il a travaillé avec Sean Wood et Louis Commère du groupe de recherche en Neurosciences Computationnelles et Traitement Intelligent des Signaux (NECOTIS).

Leur collaboration s’est située à l’intersection de leurs recherches individuelles tout en étant décalée de leurs méthodes de travail habituelles. Ils se sont principalement intéressés à l’apprentissage machine et à la cartographie sonore. Ils ont élaboré un prototype de système d’échantillonnage granulaire qui procédait à l’analyse de caractéristiques sonores et à leur visualisation dans un espace à multiples dimensions. En utilisant un processus stochastique, le système générait ensuite des pièces infinies selon les relations entre les échantillons sonores transposés dans un nuage de points dont la structure était reconfigurable. Bien que leurs recherches n’aient pas mené à une œuvre concrète, elles ont alimenté la pratique artistique de François Quévillon.

Cette exposition de type BétaLab mettra en relation l’expérience de résidence de François Quévillon avec certaines de ses oeuvres récentes qui s’inspirent des technologies utilisées par les véhicules autonomes et des compilations d’enregistreurs de conduites. Ce corpus explore la tension provoquée par la mise en relation de systèmes utilisés en robotique mobile avec la nature imprévisible du monde. Il a d’ailleurs collaboré avec Étienne Richan, un membre du groupe NECOTIS, pour la réalisation de Conduite algorithmique.

François Quévillon tient à remercier le Conseil des arts du Canada, le Conseil des arts et des lettres du Québec, Sporobole, Étienne Richan, Sean Wood, Louis Commère, Jean Rouat et le groupe NECOTIS, ainsi qu’Artificiel (Alexandre Burton et Samuel St-Aubin), La Chambre Blanche, Eric Mattson et Nancy Lombart.

////////////

La pratique interdisciplinaire de François Quévillon se développe à travers l’installation, la vidéo, la photographie, le son et diverses technologies numériques. Ses dispositifs explorent les phénomènes du monde et de la perception par la mise en œuvre de processus sensibles à leurs variations et à l’interférence d’éléments contextuels. Il sonde la dimension opératoire des images, sons et autres données par l’élaboration de systèmes aux paramètres instables, de structures spatiotemporelles compressées ou au déploiement infini. En induisant à la fois des dynamiques d’observation scientifique et un état d’esprit contemplatif, ses oeuvres proposent des expériences ambiguës au cours desquelles l’insaisissable se manifeste. Son travail s’intéresse aux interactions de problématiques environnementales, socioculturelles et technologiques; aux manières dont les technologies affectent ou redéfinissent nos processus cognitifs, notre environnement, nos relations à l’espace, au temps et aux autres.

 

crédits photo : Tanya St-Pierre

calq_riap_web   CCFA_CMYK_black_e   Université de Sherbrooke   logo-necotis-final-vert   logo_final-copie-300x59

Biographie

Détenteur d’une maîtrise en arts visuels et médiatiques de l’UQAM, François Quévillon travaille régulièrement dans le cadre de résidences ou au sein de groupes de recherche. Ses réalisations ont été présentées lors de plusieurs expositions et événements internationaux dédiés à l’art contemporain, au cinéma et au numérique. Parmi eux : New Frontier à Sundance (Park City), Sous Observation / Spaces Under Scrutiny (New York), International Symposium on Electronic Art (Dubaï et Albuquerque), Festival Internacional de Linguagem Eletrônica (São Paulo), IndieBo (Bogotá), LOOP Barcelona, Plug-In à Contemporary Istanbul, Show Off Paris, Festival de la Imagen (Manizales), Mois Multi (Québec), Espace [IM] Média (Sherbrooke), FIMAV (Victoriaville), RIDM, Elektra et BIAN (Montréal).