Présentation d’artiste / causerie avec Jean-Pierre Kesteman

Exposition

Andreas Rutkauskas

20.04 — 20.04 / 2013

14h

© Andreas Rutkauskas, Park-Corunna, 2012

Présentation d’artiste suivie d’une causerie avec l’historien Jean-Pierre Kesteman

Le samedi 20 avril 2013 à 14h
Entrée libre

Andreas Rutkauskas présentera son travail récent et la façon dont il a travaillé avec la communauté de Sarnia dans le cadre de la réalisation de son projet Petrolia.

(présentation en anglais et un peu en français)

Jean-Pierre Kesteman nous entretiendra sur Les rythmes de la désindustrialisation en Estrie et ses effets économiques, sociaux et environnementaux.

(présentation en français)

/ / / / / / / / /

Jean-Pierre Kesteman :

Professeur émérite de l’Université de Sherbrooke, dont il a été vice-recteur à l’enseignement, Jean-Pierre Kesteman a mené une carrière d’enseignant et de chercheur en histoire, essentiellement dans le domaine de l’histoire économique et sociale du Québec contemporain. Diplômé des universités de Louvain, de Sherbrooke et du Québec à Montréal, le sujet de sa thèse portait sur l’industrialisation et le développement du capitalisme en Estrie au 19e siècle.

Il est l’auteur de plusieurs livres en histoire québécoise et en particulier en histoire la région, dont une Histoire des Cantons-de-l’Est (1998) et une Histoire de Sherbrooke (1802-2002) en quatre tomes. Il a également écrit des livres sur l’histoire de Lac-Mégantic (1985), des Écossais gaéliques des Cantons-de-l’Est (2000), des tramways sherbrookois (2007), de l’Hydro-Sherbrooke (1988), de la rivière Magog (2004), des débuts de Barnston et de Coaticook (2011).

À côté de ses activités universitaires, il a, depuis trente ans, exercé une présence auprès du grand public dans la diffusion de l’histoire régionale en collaborant, entre autres, avec différents médias écrits et audio-visuels.

Andreas Rutkauskas :

Originaire de Winnipeg, Andreas Rutkauskas a obtenu un baccalauréat en arts visuels de l’Université du Manitoba. En 2003, il a déménagé à Montréal et a fait une maîtrise en beaux-arts à l’Université Concordia, où il enseigne actuellement au sein du département des arts plastiques. Par le recours à la photographie, à la vidéo ou à d’autres moyens, il s’intéresse de façon générale au paysage en lien avec les transformations technologiques. Petrolia, son plus récent projet, est le résultat de recherches menées sur une période d’un an en collaboration avec la Judith & Norman ALIX Art Gallery de Sarnia, en Ontario.

L’exposition se poursuit jusqu’au 28 avril.

Documentation vidéo